Les moulins de Run Glaz et de Karaes

Une centaine de petits moulins existaient encore à Ouessant au début du XXe siècle. Ils servaient, au cours du XIXe siècle, à pallier l'insuffisance des grands moulins, qui obligeait les Ouessantins à faire moudre leur orge sur le continent.

 

Le décret pris sur le bornage en 1852, interdisant aux barques de pêche de transporter des produits alimentaires, et la venue sur l'île de tailleurs de pierre du Cap-Sizun pour la construction du phare et de l'église paroissiale favorisèrent l'émergence et le développement de ces petits moulins.Celui de Karaes est conservé par le Parc Naturel Régional d'Armorique et celui de Run Glaz appartient à une association de ouessantins.

Trouver un hébergement

Du
Au

Rester informé